Pages

samedi 17 juin 2017

La Flibuste -

La suite de la campagne de la Flibuste. Mon capitaine Aerouan d'Armor avec sa frégate marchande le Palas et son navire de prise, un sénaut, répare à la côte sa petite flottille.

Quand débarquant de nulle part, des autochtones veulent nous parler de leur vision écologique de l'entretien des plages.

Pour le scénario c'est par ici.

Ainsi les indiens arrivent par bâbord du Palas. D'Armor demande à ce que les pièces d'artillerie puissent ouvrir le feu dès que possible. Le charpentier qui dirige le chantier sur le navire marchand mets ses hommes en ligne.
 Dans les bois, mon groupe de vigie croie entendre des bruits à droite et s'y dirige. Tandis qu'à gauche, ils ont bien compris que des indiens se pointent.
 Arrivée à portée de tir, les échanges d'amabilités commencent. Un indien tombe contre un flibustier.
 Dans les bois, les indiens avancent, tandis que les flibustiers se déplacent.
 Vers le navire marchand, le charpentier demande aux marchands espagnols asservis d'aller s'expliquer avec les locaux, sous le couvert des tirs de tromblons et pistolets. Un indien tombe, mais 2 flibustiers aussi.
 Les indiens dans le bois sont tombés sur un des deux groupes de vigies. Aucun survivant. Mais en s'approchant, les hommes dans le petit fort improvisé, tir au canon...enfin essaye. Le tir partira peut être au tour prochain. Au tour suivant, le coup part à droite.
 La position n'est plus défendable et le contrebandier Nat décide d'abandonner le fortin. Pendant ce temps là, le second groupe de vigie fait le tour par le sud.
 Le Palas a enfin pu être stabiliser et le tir des 3 canons font de nombreuses pertes parmi les indiens. D'Armor prends la chaloupe avec ses hommes pour aller sur la plage. Les hommes du charpentier achèvent les survivants indiens sur la plage.
 D'Armor au nord débarque sur la plage. Au sud le groupe du charpentier se rassemble et recharge ses armes à feu. Au sud du fortin, Nat le contrebandier et le groupe de vigie se rassemblent. Les indiens arrivent sur le fortin.
 La bataille sanglante approche. D'Armor arrive au pieds du fortin. Les flibustiers des deux groupes vigie/charpentier se sont réunis. Et les indiens approchent. Les flèchent et les balles fusent dans tous les sens. Presque autant de perte de chaque côté, sauf qu'un de mes rares flibustiers à 5 de réputation s'en prend une entre les 2 yeux.
 Plutôt que d'attendre de recharger et de se prendre des flèches, les flibustiers partent au combat. Mais se sont les indiens qui ont l'initiative sur le test de charge et je perds d'autres hommes au tir avant de combattre. Le groupe de d'Armor s'approchent, tandis que lui reste en arrière (dé d'activation que de 5). Les combat sont féroces. Mon autre aventuriers à 5 perds le combat et tombe sur un gros cailloux (6 et 6), il meurt. Les marchands eux, par contre s'en sortent très bien, bien épaulés par mes autres flibustiers.
Le cacique réussi a se dégager un peu. Mais ses combattants reculent et plient sous le nombre.
 Le cacique est mis K.O. Les indiens sont tous hors de combat. La victoire est à d'Armor. Mais à quel prix.

Bilans des pertes : 6 morts dont 2 (sur 3) aventuriers à 5 de réputation, et un blessé. Le butin est assez maigre ; de la nourriture, du tabac, du maïs et seulement 2 perles. Espérons que la mise à la gêne du cacique soit plus intéressant. Et maintenant, on répare les navires pour repartir vers d'autres trésors.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire