Pages

lundi 20 février 2017

[Frostgrave] Myrdhyn contre Seyb.

En visite du côté de la place Stan et de son musée vivant, Myrdhyn tombe sur le groupe mené par Seyb, un devin. La bande de Seyb ressemble beaucoup à celle de Myrdhyn, avec de nombreux sorts en commun et des installations identiques (chenil et taverne).

Scénario :
6 statues protègent chacun un trésor, sauf que c'est aléatoirement que les statues vont s'animer.
Un loup et un squelette ont popé derrière moi et un rat géant sur la droite (en haut de la photo et qui va glander toute la partie n'ayant pas d'ennemi en vue et se déplaçant quasiment toujours vers le bord de table).
 Le groupe de Seyb.
Seyb a lancé le sort secret révélé qui lui permet de placer un trésor en plus.
 Les 2 bandes s'approchent du centre et des Statues, en pénétrant par les portes. Le brouillard se lève vite...
Les hostilités partent rapidement, mais sans trop d'effet, avec du contrôle de l'esprit raté et des flèches qui partent dans tous les sens. Puis tout s’accélère. Les bandes des 2 camps entrent dans la salle des statues. Les premiers trésors sont pris et les statues s'animent.
 Rapidement 1 puis 2 puis 3 hommes (ou chien) de Seb tombent sous les flèchent et les coups. Il tente de riposter avec des contrôles de l'esprit. Mais les hommes de Myrdhyn soit y résistent, soit Myrdhyn dissipe le sort. A ce petit jeu et ayant plus d'hommes au centre et mieux commandés (Seyb a lancer des "Oeil du mage" et ni son mage ni son apprenti sont dans la salle), Myrdhyn ordonne une chasse méthodique à tout ce qui bouge.
Les golems se font déchiquetés par les hommes du sage.
 Pour se venger des autres pertes reçues, Seb envoie 3 hommes par derrière et cueille mon apprenti (sous les yeux du squelette qui s'est enfin décidé à avancer). Mais ces derniers se font reprendre par mes tirs et mon chasseur de trésor.
  Seb recule avec 2 trésors (dont un avec secret révélé) et honteusement contrôle un de mes gars avec un trésor.  Il me laisse m'occuper des derniers golems...
...jusqu’à ce qu'une dernière prise de trésor fait apparaitre 2 momies juste à côté de son mage qui n'a plus que 1 pv. Enfin qui était en vie...

Résultat, je prends 4 trésors, avec 160 couronnes, 1 cotte de maille +1, 1 gant de force, 1 grimoire révéler la mort, 1 parchemin déchainement de la plume, 1 parchemin rune explosive. Je gagne 360 xp. J'en consomme 30 pour apprendre le sort contrôle des golems (grâce au scénario et en ayant ramené une statue). J'ai juste un chien de blessé.

Seyb a sorti son apprenti et 1 chasseur de trésor, tous les autres sont tombés au combat. Mais il n'a qu'une perte au final (le chien). Le tout pour 3 trésors.

samedi 11 février 2017

[DSC] Alexandre contre Darius III le retour

Comme prévu, Darius III se retrouve à nouveau face à Alexandre le Grand.
Darius n'a pas changé son armée, tandis qu'Alexandre a opéré quelques petits changements.

Le terrain :
Petite rappel, chaque joueur peut placer de 1 à 3 terrains qu'il a dans sa liste d'armée. Puis, quand un joueur pose un terrain, son adversaire peut tenter de le contester. On jette 1d6 + la valeur du chef. Et Alexandre est à 10, tandis que Darius n'est qu'à 8. Il a dont un +2 au dé en fait. En cas de succès, il peut déplacer le terrain dans la zone (zone de l'attaquant, centrale ou du défenseur).

Alexandre a choisit une rivière (option en longueur) et c'est tout. Darius a voulu placer 1 colline à droite, contester et légèrement décalée par Alexandre. Un temple (terrain difficile), très contesté mais qui reste ou Darius a décidé. Et une dernière colline qu'Alexandre a pu mettre de l'autre côté de la rivière.

Les points de reconnaissance :
17 pour Darius et 16 pour Alexandre (points obtenus avec la cavalerie et l'infanterie légère). Le seul avantage du Perse est de voir le Macédonien déployer son corps central en premier. Puis on alterne le déploiement.

Le déploiement :
Alexandre sur l'aile droite avec 3 compagnons, 2 Prodromoï, et 1 archer crétois.
Pour renforcer son aile, il a également 2 Hypaspistes, 2 phalanges, avec un chef avec hardiesse 1
Le centre est composé de 4 phalanges, un javelinier et un autre archer crétois, avec un chef avec hardiesse 1 et l'autre hardiesse 2.
 Et l'aile avec le chef à 9 et commandement opérationnel, avec une cavalerie lourde thessalienne, une cavalerie légère, un thrace, et 2 hoplites.
 L'aile gauche de Darius est composée de cavalerie avec 4 archers montés, 3 cavaleries lourdes en masse de choc et 2 satrapes (chef hardiesse 1).
 Le centre (faible), avec 2 peltastes, 2 bactriens, une infanterie Perse et un chef piètre général 2.
Le corps de Darius est composé d'une infanterie de la garde, un immortel, un perse, un kardake, un égyptien et 2 cavaleries de la garde, 2 satrapes. Darius est hardiesse 1.

L'initiative:
1d6 et Darius gagne, il commence à bouger.
La cavalerie légère de Darius s'avance, les lourds eux refusent de trop s'avancer. Tout comme l'infanterie moyenne qui avant de pénétrer dans le temple fait sa prière manifestement. Darius fait que suivre ce mouvement lent.
 Alexandre se montre d'emblée très offensif. Il fait avancer le plus vite possible ses phalanges, mais avec un succès inégale.
Il envoie les Prodromoï vers les archers légers Perses et protège sa cavalerie lourde en coin par un écran d'archers crétois.
 Disposition après le tour 1 :
Dans le temple, l'infanterie Perse avance pieusement...oui c'est mieux que de dire que l'ordre n'est pas encore passé et qu'il se traîne. De fait l'infanterie lourde est à la traîne et le corps de Darius s'aligne. La cavalerie de Darius n'en fait pas plus. Par contre sur l'aile de la cavalerie, les archers légers tirent sur les compagnons.
 L'infanterie lourde Macédonienne s'avancent et commence a fermer la porte vers le temple.
 Mais ses Hypaspistes sont également à la traîne. Les tirs de l'infanterie Perse sur les phalanges ne donnent rien (sauvegarde à 5+ et avantage de la phalange d'être en position avantageuse 2 face au tir, cela veut dire qu'il sauve à 3+ au dé, et qu'il annule 2 dés de recul. Il faut donc 3 touches non sauvées, et s'il fait plus de 3 cm au dé, il devient désordre)
 Les archers légers tirent sur les compagnons et une unité recule (et donc "casse" son coin) ; et sur les Prodromoï, une unité recule.
 Les choses s’accélèrent sur l'aile. La masse de choc s'avance et tente la charge au 2e ordre (échec). Le tir des archers crétois font une perte sur les archers montés perses. Plus au sud, les satrapes sont à la peine.
Au centre les bactriens avancent encore très lentement.
 Darius tente d'avancer sa cavalerie lourde de la garde. Il souhaite bénéficier d'un trou dans la ligne adverse (il est possible de passer entre 2 unités ou 1 unité et un décors/bord de table, s'il y a plus de 8cm) pour passer sur les arrières. Et en attendant, les Kardakes et Egyptiens ne comblent pas le trou et sont en arrière.
 La ligne perse tire. un déluge de flèches s'abat sur les Macédoniens. Et surtout la phalange centrale se prend les immortels et la garde, et elle prend 4 touches. Friedrich qui commande Alexandre ne réussit qu'une sauvegarde. Il perd donc une plaquette et pire, sur le dé de recul il fait un 6...sa phalange doit reculer de 3 cm et passe désordre.
 Sur l'aile de cavalerie, les Perses tirent et recassent un coin.
 Mais à son tour Alexandre ordonne la charge. La Masse de choc décide de ne pas esquiver (en même temps, vu la distance d'esquive cela ne servait à rien). Mais les archers légers eux aussi se font charger. Je décide de ne pas prendre de dé d'esquive, car la charge est lointaine...sauf que je fais un 6 au dé, ce qui veut dire que je fais un désordre aggravé, et donc que mon esquive est divisée par 2. Comme ma cavalerie est en masse de harcèlement j'esquive moins bien...et de ce fait, je me fais contacter de dos en désordre...la suite s'imagine facilement.
 Le corps de hoplites repousse la cavalerie et se jette dans la mêlée. Mes cavaliers reculent. Mais comme je dois reculer face à la charge, une de mes cavalerie doit défiler devant mon infanterie...la porte se referme pour eux et il risque d'être enfermé entre les 2 lignes d'infanteries. Pour combler le trou sa cavalerie thessalienne s'approche.
Le corps d'Alexandre a amoindrie fortement le corps de cavalerie Perse. Sans surprise les archers légers se sont fait étripés. Par contre pour la masse de choc, 3 pertes pour les compagnons contre 4 pour les Perses. Même s'il a tourné à l'avantage du Macédonien, il n'est pas non plus triomphale.
 Darius se fâche. Il chasse les thessaliens avec sa cavalerie lourde. Et surtout l'autre cavalerie de la garde passe dans les fameux trous de + de 8 cm et parvient à charger les thraces (au fond à droite). Et l'infanterie Perse sur l'aile droite recule.
 L'infanterie lourde Perse du corps centrale s'avance pour menacer le flanc des phalangistes.
 Alexandre reforme son aile de cavalerie. Et cherche un moyen de profiter du coup qu'il a fait à la masse de choc. Car en effet, l'aile gauche Perse est passée tout juste en moral aggravée 2.
 Les phalanges ont retrouvé de la cohésion. Mais la cavalerie de la garde Perse sur son arrière est perturbant.
 Darius jette ses forces dans la bataille. S'il peut gagner c'est en tournant l'adversaire. Il fait progresser les satrapes qui s'approchent pour une fois de l'ennemi. Quant à Alexandre il a fait replier ses compagnons.
 Les thessaliens chargent les Kardakes. (test de désordre des troupes en moral aggravé, pas de 6).
 Et une des phalanges se retournent pour faire face à la menace. La cavalerie légère avec javelot macédonienne tire sur la garde Perse qui va juste reculer un peu.
 Au centre, Alexandre déploie dans un premier temps ses Hypaspistes, et tente sur un 2e ordre de charger, mais rate.
 Le jeu du chat et la souris se poursuit entre cavaliers légers sur l'aile du champs de bataille.
 Mes Kardakes gagnent le combat mais ne peuvent poursuivre (moins de 8cm pour passer entre les 2 hoplites). Une perte de chaque côté.
 A ce moment la, les 2 ailes de cavalerie se surveillent. Les phalangistes essayent de fondre sur les Perses avant qu'ils reculent une nouvelle fois.
 Et la on dit STOP !
Car j'ai fait mon boulet. Juste avant, Friedrich me disait, qu'elle sont finalement les inconvénients d'être en moral aggravé 2. Je cite entre autre :
- jet de dé selon aggravation pour voir si désordre avant combat,
- dé de recul aggravé au tir
- dé en moins en esquive
- si l'unité n'a pas d'ordre, contrainte pour s'approcher de l'ennemi quand l'ennemi est plus fort, sinon doit reculer (sauf les tireurs),
- ne peut charger sur initiative,
Et qu'est ce que je fais juste derrière. Je charge sur initiative et non sur ordre avec mes Kardakes alors qu'ils sont moral aggravé (qui en plus ont une perte)...
En même temps, ce même soir, Friedrich fait un 7 au dé, et je calcule 9. Tout va bien^^.
 Et rebelote avec mes bactriens (moral aggravé 2)...
 Et donc autant la charge à 7 du Kardakes était faisable...et à côté j'ai fait charger un satrape sur le thessalien.
 Autant, cela n'était absolument pas possible avec mes bactriens. Car j'ai un piètre général et donc Friedrich aurait du annuler l'ordre.
 Au delà de la belle boulette, les Kardakes aurait pu détruire les hoplites.
Sur l'aile, rien de neuf, sauf que les satrapes avançaient (sur ordre).
 Le corps d'hoplites auraient pu partir en déroute...
 Et ici je ne pouvais pas (en tout cas immédiatement) détruire la première unité d'Hypaspiste...
Bon, dommage pour ce ratage, car on a fait pas mal de tour. Du gros choc de cavalerie, et un possible combat de phalanges contre la ligne perse.
Avec ce ratage, on avait le corps de cavalerie Perse en MA 2, et quelques pertes sur le corps de Darius et du centre. Le corps d'Alexandre venait de passer en MA 1 et le corps des hoplites en déroute. Alexandre ordonna la retraite car il sentait que l'infanterie perse lui glisserait entre les mains, avant que les flancs ne se fassent tourner.

Sans ce ratage, il est probable que Darius tente de reculer l'infanterie, mais pas évident du tout que la cavalerie puisse repasser dans des trous. Donc restons plutôt sur un match nul.

Prochain combat de prévu, du séleucide tardifs ou de l'arménien remanié, contre du lagide ou du Bythinien (ou un truc dans le genre).

samedi 14 janvier 2017

SAGA - Sarrasins vs Byzantins.

Hercé Empereur à Byzance se lance dans une expédition vers le sud, quand il tombe sur une embuscade. Le turc Nach Driand décide de lui barrer la route.

Scénario : Champion de Dieu

Le terrain est assez simple, chaque joueur a posé 2 éléments.
Nous avons donc 2 collines qui se font face, une forêt et un terrain difficile de type rocaille.
 Ma bande est composée d'une troupe de bédouin, 1 unité de 4 guerriers et 2 Naffatun, 1 cavalerie de la garde avec arc à 8 figurines, 1 unité avec 8 archers montés et une autre unité de 4 guerriers et 2 Naffatun,
L'Empereur Hercé a choisit de prendre l'option avec l'Empereur lui ouvrant 1 unité de 8 cataphractaires, ainsi que 6 cavaliers de la gardes et 6 archers montés de la garde.
 J'ai l'initiative et au premier mouvement j'approche mes bédouins des unités extra-lourdes. Ils font 1 perte au tir. Mes archers montés s'avancent puis tirent en faisant une perte sur les archers à cheval. J'en profite pour faire avancer mes Naffattun dans le bois.
 Les Cataphractaires chargent les bédouins, car Hercé a compris qu'ils allaient être assez pénibles à fuir tout le temps. Et ses archers à cheval ripostent sur les miens, en faisant également une perte.
 Mes braves bédouins n'ont pas tenus. Mais en infligeant une perte, ils ont bien joué leur rôle. Surtout que maintenant c'est à moi de jouer.
 Mes Naffattun viennent saluer les Cataphractaires et leur effet est dévastateur. Il ne reste plus qu'une figurine de la cavalerie extra-lourde.
 Sa cavalerie lourde vient charger les naffatun dans le bois. Il me reste plus qu'une figurine. Mais en agissant de la sorte, je peux mettre ma cavalerie de la garde avec arc en position de tir à moyenne portée (Tir perforants combiné avec arcs et boucliers). Un déluge de feu s'abat sur les gardes et l'unité est dissoute. Pendant ce temps j'ai également attaqué avec ma seconde unité de naffatun les archers montés qui ont eux aussi subit l'enfer.
 Il ne reste plus que l'Empereur et un Extra-lourd.
Rectificatif : l'Empereur après la charge de ma cavalerie lourde est capturé.

Victoire pour la première sortie de ma liste Sarrasins. Liste très sympa, surtout quand on prend des mercenaires. Et je trouve toujours que les figurines de l'Empereur Hercé sont superbes.