Pages

samedi 15 juillet 2017

Frostgrave - Myrdhyn contre Dim

La Place Stanislas: Nadriand vs Dim
The Time Warp

A Lotharingen, sous l’influence de la magie, le temps s’écoule différemment. Alors que les expéditions fouillent les ruines, elles sont victime d’une distorsion du temps.
Au début de chaque tour à partir du second. Désignez aléatoirement 4 membres des bandes. Sur un résultat de 1 à 3 sur 1d6 la figurine doit réussir un test de volonté difficulté 12 ou subir le sort Petrify, sur un résultat de 4 à 6, si la figurine réussit un test de volonté difficulté 12, il gagne une troisième action pour ce tour.
Chaque trésor rapporte 10 points d’expérience supplémentaires.

 Tour 1 : les 2 bandes se placent et se font face, avec peu de ligne de vue.
 
Mais très vite Dim doit se coltiner les 4 rats des glaces et un léopard des neiges. De mon côté, je peux avancer vers les trésors, tout en enchantant quelques armes. Et en prenant un trésor, c'est Dim qui voit arriver dans son dos 2 bandits à la solde du roi maudit.
 Et après avoir occis un léopard des neiges, nos deux bandes commencent sérieusement à s'approcher.
 Au tir, je lui dessoude son archer. Tandis que mon barbare et mon chasseur de trésor lui massacre le petit diablotin qu'il vient d'invoquer. Et l'on peut voir dans le coin haut à droite, les 2 bandits aux mains avec les hommes de Dim.
Dim pendant ce temps sort 2 trésors. Mais je m'avance vers lui en surnombre. Alors il amène son barbare vers le centre (avant de se faire pétrifier par l'évènement). Avec son archer, il tire sur mon apprenti.
Je prends un peu de dégât, mais avec la ligne de vue dégagée, cela me permet aussi de prendre le contrôle de l'esprit de son archer. Enfin de lui soustraire juste pour un tour et de me servir de lui pour taper sur la tête de son sorcier. Puis je commence à sortir un trésor, ce qui bien sur fait arriver les brigands. Je glandouille face à eux.
Dim a peu de réussite et il sent que je le presse (barbare out et les autres empêtrés avec les brigands). Il protège son mage, agresse mon apprenti. Je suis quasi sur lui, alors il invoque son beau démon majeur qui vient coller une baffe à mon apprenti qui par miracle tient.
Tour suivant, je lance "poussé" sur son démon et je réussi à extirper mon apprenti du danger. Et je lui sors presque un perso par combat. Dim décide de reculer, étant trop loin des trésors et trop en infériorité (numérique et d'équipement).
L'évènement distorsion du temps n'a eu que peu de prise sur la partie. Juste mon chasseur de trésor bloquer 2 tours de suite (mais il avait le soutien du barbare), et le barbare de Dim. En bonus, il n'y a eu que mon arbalétrier qui a pu recharger, tirer bouger et son mage qui le dernier tour n'a pas vraiment pu en profiter.

Fin de la partie victoire, avec aucune perte, 4 trésors pour 320 xp et 100 co. Un anneau +1, une arme +1, une robe de la foi, un arc+2 dégât.
Je vais être prêt pour le final de la saison 1 de la campagne.

lundi 10 juillet 2017

Blitzkrieg - Scénario "la route Léopard"

Partie d'initiation ce vendredi au club avec RV. Et nous avons le plaisir d'avoir un invité spécial, mon cher Pépé !
Le scénario est tiré du supplément Front Ouest. Nous allons faire la route Léopard.
17 septembre 1944 à l'ouest d'Arnhem, les parachutiste anglais de la 1ère division aéroportée doivent rallier au plus vite leur objectif. Pour cela ils arrivent par la route sud, à droite derrière le remblais et doivent remonter pour sortir par l'une des 3 routes au nord. Sauf que les renforts allemands vont tenter de contrecarrer ce plan.
Le terrain a beaucoup de couvert avec forêt (en vert), champs, vergers (marrons) et des haies. Et pour finir, nous avons beaucoup de route, nécessaire pour l'arrivée des renforts allemands (une formation aléatoire, arrive par une des 6 routes aléatoirement).
 1er tour : les jeeps de reco anglaise arrivent. RV prend le parti d'amener rapidement sa reco au plus proche de l'ennemi afin de couvrir l'avancée des renforts. De mon côté, les allemands arrivent et commencent à se positionner.
2e tour : Les Parachutistes anglais prennent possession de la maison devant les grenadiers allemands. Puis les jeeps poursuivent leur avance. Les allemands se mettent le long de la route et arrosent les jeeps.
Les allemands s'installent le long du champs mais au delà de la visibilité des para dans la maison (au delà des 5cm), avec 2 infanteries et une MMG en première ligne et une seconde infanterie derrière.
De plus un Stug III G arrive en face de la route d'arrivée des anglais.
Tour 3 : La compagnie de parachutistes arrivent en renfort. Une partie se dirige vers le verger clôturer de haie devant, et l'autre vers l'objectif, en restant à couvert du remblais.
Tandis que les allemands ont reçu en renfort une section de panzergrenadier SS. En arrivant ils tirent sur un Piat qui succombent. Les anglais répliquent en éliminant une LMG.
Le Stug se place à côté des LMG et tirent dans le tas. Un autre anglais tombe.
Tour 4 : un SDKFZ 250/9 avec un canon de 20mm arrive également face aux anglais. Le Stug quant à lui fait demi-tour pour éviter le tir des AC anglais, et également pour chopper les parachutistes qui vont vers leur objectif.
Les anglais reçoivent en effet du matos lourd à savoir 2 canons antichar de 6£ avec obus APDS. RV les fait mettre en batterie à peine arrivée, et sous couvert d'un Piat et d'un mortier de 2".
Du côté des jeeps, bien que j'arrive à détruire la 1ère jeep, ma MMG s'enraille.
Tour 5 : je fais rentrer les SDKFZ 251/1 qui vont avec la section de panzergrenadier. Je souhaite les faire arriver le plus vite vers les para qui courent le long du remblais. Mais le premier se fait détruire par un Piat, le second se fait immobiliser après que le tireur se fasse abattre.
Tour 5 : mon dernier renfort arrive au nord, soit vers la route de sortie des anglais. Un camion avec un pak 40.
Tour 6 : RV ne fait pas dans le détail. Avec ses deux Piat, il détruit mes 2 SDKFZ restant. Son mortier fait coup double sur les LMG. Et ca lui permet de redéployer ses AC vers le verger, car mon unité de panzer grenadier a fuit le terrain (5 unités perdues sur 6 et jet de moral raté).
Fin du Tour 6 et début du 7 : Impossible de réparer ma MMG. Puis j'avance mon canon dans le champs, histoire de couvrir mon infanterie. Sauf que RV me tire dessus et malgré le bouclier (abris lourd à 6) et que je deviens démo sur le pak 40. Mais en faisant ça, il n'a plus qu'un dé pour son tir défensif si je lance l'assaut. Je me dis qu'à 3 contre 1 au premier assaut, j'ai toutes mes chances. Je lance l'assaut. Au tir défensif, je ne prends pas de perte. Au combat, je fais aucune perte (2 dé à 6 et un dé à 5, tandis que RV a 1 dé à 3 pour faire une perte) contre 1 perte. De fait au 2e round, je me retrouve avec 1 dé à 6 et 1 à 5, contre 1 à 4 et 1 à 3. Je me décide donc à replier. Sauf qu'au dé de moral, mes 2 unités passent désordre.

Fin du 7e tour : RV lance un assaut avec sa 2e plaquette dans la maison qui n'a pas participé au combat. Vu que tout le monde est démo, et que ma MMG est toujours enraillé, et qu'on ne peut pas fuir 2 fois de suite dans le même tour, il me détruit donc mes 2 unités + la MMG.

Pendant ce temps là, le long du remblais, RV m'a détruit  mes 2 plaquettes qui couvraient le flanc, grâce à un tir de couverture suivis d'un assaut avec 4 plaquettes.

Début du 8 et dernier tour : je ne rallie pas le pak 40, reste plus qu'a RV de faire un assaut dessus pour le détruire. Le Stug poursuit le cache-cache avec les AC, et ne peut finalement pas agir pour la victoire. Et avec un calcul rapide, on voit que RV peut sortir presque 8 points par la route de sortie.

Victoire des parachutistes anglais qui arrivent à rallier Arnhem.



























samedi 17 juin 2017

La Flibuste -

La suite de la campagne de la Flibuste. Mon capitaine Aerouan d'Armor avec sa frégate marchande le Palas et son navire de prise, un sénaut, répare à la côte sa petite flottille.

Quand débarquant de nulle part, des autochtones veulent nous parler de leur vision écologique de l'entretien des plages.

Pour le scénario c'est par ici.

Ainsi les indiens arrivent par bâbord du Palas. D'Armor demande à ce que les pièces d'artillerie puissent ouvrir le feu dès que possible. Le charpentier qui dirige le chantier sur le navire marchand mets ses hommes en ligne.
 Dans les bois, mon groupe de vigie croie entendre des bruits à droite et s'y dirige. Tandis qu'à gauche, ils ont bien compris que des indiens se pointent.
 Arrivée à portée de tir, les échanges d'amabilités commencent. Un indien tombe contre un flibustier.
 Dans les bois, les indiens avancent, tandis que les flibustiers se déplacent.
 Vers le navire marchand, le charpentier demande aux marchands espagnols asservis d'aller s'expliquer avec les locaux, sous le couvert des tirs de tromblons et pistolets. Un indien tombe, mais 2 flibustiers aussi.
 Les indiens dans le bois sont tombés sur un des deux groupes de vigies. Aucun survivant. Mais en s'approchant, les hommes dans le petit fort improvisé, tir au canon...enfin essaye. Le tir partira peut être au tour prochain. Au tour suivant, le coup part à droite.
 La position n'est plus défendable et le contrebandier Nat décide d'abandonner le fortin. Pendant ce temps là, le second groupe de vigie fait le tour par le sud.
 Le Palas a enfin pu être stabiliser et le tir des 3 canons font de nombreuses pertes parmi les indiens. D'Armor prends la chaloupe avec ses hommes pour aller sur la plage. Les hommes du charpentier achèvent les survivants indiens sur la plage.
 D'Armor au nord débarque sur la plage. Au sud le groupe du charpentier se rassemble et recharge ses armes à feu. Au sud du fortin, Nat le contrebandier et le groupe de vigie se rassemblent. Les indiens arrivent sur le fortin.
 La bataille sanglante approche. D'Armor arrive au pieds du fortin. Les flibustiers des deux groupes vigie/charpentier se sont réunis. Et les indiens approchent. Les flèchent et les balles fusent dans tous les sens. Presque autant de perte de chaque côté, sauf qu'un de mes rares flibustiers à 5 de réputation s'en prend une entre les 2 yeux.
 Plutôt que d'attendre de recharger et de se prendre des flèches, les flibustiers partent au combat. Mais se sont les indiens qui ont l'initiative sur le test de charge et je perds d'autres hommes au tir avant de combattre. Le groupe de d'Armor s'approchent, tandis que lui reste en arrière (dé d'activation que de 5). Les combat sont féroces. Mon autre aventuriers à 5 perds le combat et tombe sur un gros cailloux (6 et 6), il meurt. Les marchands eux, par contre s'en sortent très bien, bien épaulés par mes autres flibustiers.
Le cacique réussi a se dégager un peu. Mais ses combattants reculent et plient sous le nombre.
 Le cacique est mis K.O. Les indiens sont tous hors de combat. La victoire est à d'Armor. Mais à quel prix.

Bilans des pertes : 6 morts dont 2 (sur 3) aventuriers à 5 de réputation, et un blessé. Le butin est assez maigre ; de la nourriture, du tabac, du maïs et seulement 2 perles. Espérons que la mise à la gêne du cacique soit plus intéressant. Et maintenant, on répare les navires pour repartir vers d'autres trésors.

dimanche 4 juin 2017

[DSC] Royaume de Bactriane VS Tigrannes d'Arménie

De retour en antiquité sur les terres de Tigrane. On peut vraiment dire sur ses terres car le seul terrain que j'ai réussi à placer, se trouve être une colline (très difficile) sur la gauche de mon dispositif (la ou se trouve mes éléphants). Tigrane alias Friedrich a donc pu placer deux collines et deux terrains difficile sur ma droite.

Les armées : liste période hellénistique n°1 et n°2 : Armée du Royaume d’Arménie de Tigrane le Grand contre Armée du Royaume de Bactriane De Diodote Ier à Eucratides.

Le placement:
L'aile gauche de Tigrane est composée de d'une cavalerie lourde Mède, d'une cavalerie légère, d'un chameau et de deux archers. Un corps très faible à 4,5 en premier seuil et un piètre général.
Le corps central, très costaud avec un écran de légers composé d'archers, javeliniers et frondeurs. Derrière deux peltastes, deux imitations de légionnaires, deux phalanges (moral aggravé 2).
Le corps de Tigrane avec 3 cavaleries supers lourdes et 3 cavaleries légères.
De mon côté, je dois faire avec un déploiement réduit de 10 cm grâce au 5 points de reconnaissance supplémentaire de l'armée de Tigrane. Sur la gauche j'ai une cavalerie Saka Extra lourde, 3 phalanges et 2 cavaleries Saka. Et devant un écran d'archers. Le tout commandé par mon chef à 9.
Au centre mon corps d'allier indien : un lancier, 2 archers lourds 4/1, un chariot lourd et 2 éléphants.
Sur mon aile droite, que je compte placer en aile refusée​, 1 cavalerie de la garde, 1 de ligne et 2 cavaleries bactrianes.
Disposition des troupes au premier tour :
Tigrane gagne l'initiative, il progresse le long de son front, mais n'arrive pas à faire plus. De mon côté j'arrive à faire avancer les éléphants et à combler le trou du côté de mes phalanges.
J'arrive à déployer une phalange en ligne et à avancer. Je comble le trou entre le bord de table et mon armée, en faisant progresser ma cavalerie Extra lourde. Mes indiens se retrouvent au pieds de la colline.
Tigrane fait progresser ses légers. Son but est simple : affaiblir ma première ligne avant de faire charger sa cavalerie super lourde.
De l'autre côté de la colline, mon éléphant engage ses légers. Et au lieu de les mettre en désordre, c'est lui qui part en panique.
Sur mon aile droite, j'ordonne à ma cavalerie de finalement se porter au devant de la cavalerie de Tigrane qui manœuvre dans la plaine au delà des terrains difficiles et des collines.
De retour au centre, mon éléphant en panique se ballade devant les troupes de Tigrane. Mon autre éléphant soutien le tir de mes archers indiens sur l'infanterie légère.
Sur l'aile gauche, mon général en chef fait progresser en avant la phalange, qui avec ses avantages ne souffrent pas trop des tirs ennemis. La cavalerie n'est la qu'en écran. Du côté de Tigrane, malheureusement pour lui, il n'arrive pas à déployer son armée... et ce n'est qu'un début.
Au centre, mon éléphant en panique se fait attaquer par des légionnaires. Et le reste des troupes progressent lentement (et oui, la suite des ordres ratés).
A mon tour, alors que mon premier éléphant s'est fait atomiser par les légionnaires, j'en profite pour faire charger mon 2e éléphant sur la même unité de légionnaire qui n'a plus ses pilums. Et en prévision des autres combats, je lance mon char indien sur la seconde unité de légionnaire, juste dans le but de lui faire perdre ses pilums.
Pendant ce temps là, au centre, je prends enfin place sur le haut de la colline.
Sur l'aile gauche, j'arrive à déployer toutes mes phalanges en ligne. Ma cavalerie couvre toujours au cas ou. On voit bien en face que Tigrane a sa cavalerie Super Lourde prête à l'assaut...mais elle est encore loin (qui à parler des ordres ratées ?). Et sa cavalerie légère dans le duel des tirs avec ma cavalerie saka et les archers sur la colline, y perd des plumes.
Au centre, le combat des légionnaires est calamiteux pour Tigrane (euh...et ce n'est qu'un début). Face à l'éléphant, ils perdent. Face au char, ils se font écarteler, avec 2 pertes (le char y passe quand même).
Vue générale du champs de bataille après 3-4 tours.
Sur l'aile droite, c'est toujours la manœuvre, chacun tente de se mettre dans les meilleurs dispositions. Avec bien sur des échanges d'amabilité.
Aile droite, Tigrane progresse toujours lentement, mais sa ligne est très cohérente. De mon côté je fais attention à ce qu'il ne puisse pas progresser entre le bord de table et ma phalange, ainsi qu'entre la colline très difficile et ma phalange (l'espace de 8cm).
Au centre, Tigrane  ne peut laisser mon éléphant sans sourciller. Une charge coordonnée aura raison de lui.
Sur l'aile gauche, mes phalanges prennent tout l'espace entre le bord de table et la colline escarpée. Je suis en place. Tigrane s'approche toujours doucement.
Au centre, ma cavalerie qui manœuvrait face à celle d'Arménie, fait volte face. Et avec 2 ordres successifs, ma cavalerie de ligne charge de flanc les légionnaires.
La première légion saute à l'impact. La seconde fait l'objet d'une percée de flanc. Mais la cavalerie Bactriane ne peut que lui faire perdre qu'une plaquette. Le recul l'a fait passer derrière la phalange, là ou la cavalerie ne peut poursuivre. La légion s'en sort à bon compte. Ma cavalerie se réorganise en arrière.Le corps centrale de Tigrane a bien pris quelques pertes (légers, légions), mais son seuil est tellement important qu'il n'est que peu inquiété.
Le reste de ma cavalerie fait écran face à celle d'Arménie. Mais avec le support des archers sur la colline, les Arméniens ne font que repousser les troupes Bactrianes.
Aile gauche, les choses vont bientôt se corser. Mais Tigrane échoue toujours aux ordres pour avancer clairement.
Au centre, j'entrevois une possibilité de faire la différence. Je fais charger par initiative mes indiens.
Centre et aile droite : Ma cavalerie lourde subit une perte au tir. Je replie tout mon monde. Même si le seul corps de Tigrane qui reçoit des ordres correctement est en face de mes cavaliers, j'ai encore de la marge pour les combats importants.
Au centre, mes indiens ont percé. Bien qu'exposé au centre du dispositif ennemi, je me dis que je suis assez tranquille finalement, car sur leur gauche c'est la cavalerie Super Lourde qui a autre chose à faire que de s'occuper de mes indiens. Et sur leur droite, c'est une phalange en ligne, qui va mettre pas mal de temps à se disposer correctement.
Aile gauche, le soir tombe et Tigrane ordonne enfin la charge cruciale !
Le soleil se couche sur le champs de bataille. Au loin la confrontation entre phalanges et Super Lourds. Mon corps allié indien sur la colline au loin avec devant mes indiens. Puis le corps central de Tigrane entre les 2 collines qui se poursuit sur les 2 collines au premier plan. La cavalerie de Tigrane qui arrive en échelon et fait face à ma faible cavalerie dans la plaine au centre de la table.
Fin de bataille :
La fameux conflit entre Super lourd et Phalange s'avère être finalement qu'un match nul. La différence est que la cavalerie doit replier à chaque tour sous peine de perdre des plaquettes.
Au centre, les alliés indiens ont pris l'avantage. Mais avantage ne dit pas victoire immédiate car le corps central Arménien est un gros morceau.
Côté cavalerie, l'avantage est Arménien. Mais le souci pour Tigrane est que les troupes sont bien loin les uns des autres. De fait l'avantage du corps central risque de faire basculer avant la bataille.

Conclusion : victoire sur la durée pour l'armée Bactriane, mais dans la douleur. Bien évidement, sauf si les aléas de la guerre tournent à l'avantage sur la cavalerie Super lourde VS phalanges, car avec des sauvegarde à 4+, ça peut vite tourner.
Mais il faut également signaler la chance au dé. Pour tout ce qui est terrain, Friedrich a pu tout avoir ou presque. Mais côté ordre, une calamité. Seul son aile droite de cavalerie légère était à la fête. Côté combat, pas mieux, surtout avec la charge de mon éléphant et de mon char indien. Seul le second combat de la légion prise de flanc a pu honorer son armée.